🔥 Personnalisation offerte ! Livraison offerte dès 25€ d'achat ! 🔥

Johé Bruneau, designer Low-Tech et artisan plasticien | My Boo Company

Johé Bruneau, designer Low-Tech et artisan plasticien

___________________________

 

Portrait : qui est Johé Bruneau ?

 

Johé est un artisan plasticien, un designer Low-Tech, très engagé dans la communauté Precious Plastic. C'est l'une des personnes essentielles au développement de notre projet de gamme 100% recyclée.

Laissez-nous vous parler un peu de lui avant de le laisser vous parler de son travail et de notre collaboration !

  

Un parcours guidé par une vision sans concession des métiers d'Art

Très humble sur son parcours, la vision de Johé sur les savoir-faire artisanaux a été façonnée dès son enfance et est à l'origine de son implication dans les métiers d'art : il a grandi dans l'atelier de sculpture de son père !

Diplômé en 2014 d'un DMA Sculpture sur Matériaux de Synthèse (ENSAAMA Olivier de Serres), il s'intéresse à la sculpture, au modelage et au moulage. Il se perfectionne aux techniques du moulage dans les ateliers de la RMN (Réunion des Musées Nationaux) puis dans ceux du bronzier d’art Candide.

Très vite, Johé se rend compte d'un décalage entre les « valeurs patrimoniales du passé et notre société contemporaine » :

⟪ Cela fera l’objet de mon mémoire de DSAA, « Reconsidérer l’objet authentique d’aujourd’hui ». J'y remets ma pratique en question ainsi que l’usage de ce terme (authentique), amplement détourné pour servir un consumérisme nostalgique d’un passé dépassé. En réaction, je m’intéresse à la revalorisation et au recyclage des rebuts de l’industrie (câbles électriques, verre, aluminium, plastique). Ils deviennent pour moi de nouveaux médiums me permettant de revisiter différents savoir-faire : vannerie, taille directe, fonderie, moulage… ⟫

Porté par cette dynamique, il rencontre en 2016 Dave Hakkens, qui est le designer à l'origine du mouvement Precious Plastic créé lors de ses études de Design à Eindhoven (Pays-Bas) en 2012. Johé rejoint immédiatement le collectif, devenant l'un des pionniers de la communauté française (Precious Plastic France) et participe activement à sa diffusion. Il commence également à créer des objets artistiques selon la philosophie Precious Plastic à l’occasion de la Dutch Design Week (2017) et du Salon du Design de Milan (2018).

exposition Johé Bruneau ArteFacts

 

Il n'a alors de cesse de « remettre en question les a priori péjoratifs prédominants sur ce matériau et de faire prendre conscience aux gens que les déchets plastiques omniprésents dans notre environnement puissent être envisagés comme une matière première novatrice et inspirante. » 

Pour en savoir plus : Johé Bruneau, artisan plasticien

 

Une implication du premier instant dans notre projet !

Johé occupe une place centrale dans le développement de notre gamme 100% plastique recyclé. Du design à la fabrication, le projet n'aurait pas pu prendre forme concrète sans lui, sans son implication ni son enthousiasme !

Designer Low-Tech, nous travaillons en étroite collaboration avec Johé dans la conception, le design et la faisabilité de chaque objet ainsi créé en totale adéquation avec nos valeurs communes, nos recherches d'un modèle alternatif au mode de consommation actuel, et la philosophie Precious Plastic.

Fabricant, c'est lui qui réalise la production des manches et des portes-savon dans son atelier installé du côté de Lyon (69). Du tri des déchets à l'injection et aux finitions : la qualité de son travail imprègne chaque étape ! 

Johé Bruneau dans son atelier Precious Plastic

 

 

Laissons-lui la parole… Place à l'interview ! 

 

Peux-tu nous parler un peu de toi ?

Johé Bruneau, bientôt la trentaine, je suis artiste plasticien et designer. Ayant grandi dans l'atelier d'un sculpteur, je porte un intérêt certain pour les métiers d'arts.

Au travers de mon travail, je cherche à allier les savoir-faire artisanaux à la production d'objets contemporains. À ce titre, j'ai étudié à l’ENSAAMA (École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art) Olivier de Serres, en passant un premier diplôme en métier d'art puis un second en design produit.

C'est dans un soucis d'adopter un mode de production et un médium porteur de sens que je me suis peu à peu spécialisé dans la création d'objets en plastique recyclé.

 

Comment es-tu entré dans la communauté Precious Plastic ?

C'est cette démarche qui m'a fait rejoindre le collectif Precious Plastic à Eindhoven, collectif dont je fais partie, et que je représente depuis 2016.  

 

Quelles en sont les valeurs qui définissent le mieux ta vision des choses ? 

Ayant écrit mon mémoire sur le besoin de redéfinir notre vision de l'authenticité, je pense que l'on peut dire que c'est un leitmotiv qui me guide depuis toujours dans mon travail !

Aujourd'hui, on considère souvent l'authenticité en regardant vers le passé avec nostalgie. Je pense qu'il est urgent de définir une authenticité qui se conjugue au présent. Cela passe par le choix de matériaux, de mode de production plus vertueux et en accord avec notre temps : recycler du plastique pour faire des objets beaux et utiles, produits localement, c'est la réponse qui s'est imposée à moi ! 

 

Qu’est-ce qu’un designer Low-Tech ?

Le design Low-Tech vient en réaction au design High-Tech : je considère que la notion de progrès n'a rien à voir avec la complexification des outils que l'on utilise. Le designer Low-Tech va privilégier les outils simples et accessibles, en en faisant un usage intelligent. C'est l'une des racines de Precious Plastic, la seconde étant l'Open Source. Ainsi, nous proposons des machines abordables ou à construire soi-même à partir de plans et de tutoriels gratuits, pour que le problème de la pollution plastique puisse être traité localement, à petite échelle plutôt que d'être rassemblé en un gros problème exporté à l'autre bout du monde !  

 

Sur quels types de projet travailles-tu ?

Mon travail est assez étendu, avec d'une part des projets artistiques, du mobilier unique sur-mesure, et d'autre part des prestations plus "sérialisables" telles que de la conception et l'édition d'objets ou de matériaux semi-finis (plaque, panneaux de plastique recyclé).

Le troisième axe étant la transmission, je forme régulièrement des équipes et les accompagne dans leur projet d'installation d'atelier de recyclage. J'interviens également dans des écoles supérieures avec des formats type Workshop participatif, des conférences, du suivi de projet... 

 

Que représente notre collaboration pour toi ? 

Cette collaboration avec My Boo m'enthousiasme sur plein d'aspects ! Tout d'abord parce que c'est ultra gratifiant de collaborer avec une marque qui est entièrement engagée dans une démarche de durabilité. Notre travail se base sur des valeurs communes et donc de manière naturelle. Appliquer les procédés de fabrication Precious Plastic à tout une gamme d'objets en plastique recyclé, produite localement, et en moyenne série, c'est également l'accomplissement d'un beau challenge, dans le sens où quelques années en arrière, rien de cela n'existait. Cette collaboration est donc pour moi un projet manifeste, dans le sens où elle démontre que "oui" d'autres façons de produire et donc de consommer sont possibles, et que ça marche ! 

Je remercie My Boo pour ces valeurs humaines et sa confiance dans nos échanges sur la conceptions des objets. C'est un grand plaisir de mettre mon savoir-faire au service d'un design qui tend à démontrer que le plastique recyclé… ça peut être sexy !

 

Une dernière petite question façon portrait chinois !

Portrait de Johé  Bruneau par Marion Saupin
Si tu étais…

… une couleur, tu serais : rouge.
… un objet, tu serais : un bansurî
     (flûte traditionnelle indienne).
… une matière, tu serais : du plastique recyclé.
… un outil, tu serais : un couteau de poche.

Portrait de Johé par Marion Saupin

 

Merci infiniment Johé d'avoir répondu à nos quelques questions. À notre tour de vous faire part de notre immense fierté de collaborer avec une personne si généreuse et talentueuse, qui porte haut des valeurs qui résonnent dans ce que nous faisons, croyons et ce pourquoi nous nous levons chaque jour.