Personnalisation offerte ! Livraison offerte dès 25€ d'achat !

Plastique : déchets et recyclage

Plastique : déchets et recyclage

Après notre constat sur la quantité de plastique produit par an dans le monde dans notre article ici, une question se pose d’emblée… Mais que deviennent ces produits utilisés trois mois, quelques jours ou juste 20 minutes ?

Déchets plastiques et recyclage en Europe et en France

En Europe, ce sont 25,9 MT de déchets plastiques qui ont été produits en 2014. Les processus de valorisation énergétique par incinération a permis de capter 39,5% (10,2 MT) des plastiques, et le recyclage, 29,7% soit 7,7 MT seulement.

Le devenir des déchets en plastique après leur utilisation en Europe (UE + Suisse + Norvège) en 2014

Le devenir des déchets en plastique après leur utilisation en Europe (UE + Suisse + Norvège) en 2014

En France, nous produisons 4 MT de déchets plastiques, et notre taux de recyclage en 2015 était d’à peine 23%, contre 40% en Norvège ou 38% en Allemagne et en Suède.

Notre retard vient du fait que la France a mis longtemps avant de se préoccuper du recyclage de ses déchets. En effet, elle avait d’abord misé sur le tout incinération, qui représente aujourd’hui environ 42%. Ensuite, deux freins majeurs ont empêché la valorisation par le recyclage. Le premier est la difficulté à accepter que les déchets aient une valeur économique, bien que cela puisse poser problème au final. Pour rentabiliser le système, il faut de la matière première, c’est-à-dire du déchet ! La Suède, par exemple, est obligée d’en acheter aux Pays de l’Est pour alimenter leurs usines… Le second est un problème de cohérence et d’harmonisation entre les communes en France, mais également celui de la communication : recyclable ou pas recyclable ? Selon les zones, on ne met pas la même chose dans la poubelle du recyclage.

Performance de la France dans le traitement des déchets plastiques

Alors, mauvaise élève, la France ? Oui et non… Avec un taux de valorisation total des déchets collectés (recyclage et incinération) d’un peu moins de 65%, nous nous plaçons seulement en 14e position sur 30 pays européens. Nous tombons à la 25e place pour ce qui est des performances de recyclage.

Le traitement des déchets en plastique après leur utilisation selon les pays européens

Le traitement des déchets en plastique après leur utilisation selon les pays européens (UE + Suisse + Norvège) en 2014. « En général, les pays ayant interdit les décharges réalisent les taux de recyclage les plus élevés. »

L’objectif fixé par Éco-Emballage est de doubler la quantité de plastiques recyclés d’ici 15 ans pour atteindre un taux de recyclage de 50%, même si leurs résultats actuels sont parfois vivement critiqués, notamment par UFC-Que Choisir (et leur réponse ici).

Mais, il faut quand même saluer le fait que 93% de ce que nous recyclons l’est effectivement en France ! Pourquoi s’en réjouir ? Simplement parce que les pays classés parmi les plus performants d’Europe envoient 50% de leurs déchets en Chine pour y être retraités… Nous-mêmes retraitons des déchets provenant de toute l’Europe, notamment d’Allemagne qui a interdit la mise en décharge des plastiques sur son territoire.

La pollution plastique

De nombreux efforts sont faits pour améliorer le traitement des déchets plastiques, même si les avancées se font lentement… Il y en a encore 8 MT qui finissent dans les décharges en Europe, qui reste pourtant en avance par rapport au reste du monde – le taux de recyclage mondial dépassant à peine les 5%. En 2010, la population de 192 pays vivant à moins de 50 km des côtes a produit 275 MT de déchets plastiques (article de Science).

Tous ces déchets accumulés dans les décharges sont emportés par le vent et le ruissellement vers les rivières et inévitablement vers la mer… D’après la fondation Ellen MacArthur, 150 MT de déchets plastiques flottent dans nos océans, sans comptabiliser les micro-fragments non visibles à l’œil nu et les molécules chimiques issues du plastique estimées à 23 MT. Les résidus plastiques proviennent à 80% des continents, les 20% restant étant directement jetés en mer (pêche, déchets des bateaux). Chaque année, au moins 8 MT supplémentaires sont déversées en mer.

La situation est aujourd’hui critique : si rien n’est fait, la masse de ces déchets pourrait doubler d’ici 2050 et serait plus importante que celle des poissons. Et ici, notre article traite de la présence du plastique dans nos océans.

Et les brosses à dents en plastique dans tout ça ?

La consommation mondiale est de 4,7 milliards de brosses à dents par an, qui se retrouvent inévitablement dans les décharges et dans les océans. En France, cela représente 1400 tonnes de déchets par an.

Chacun sait que pour améliorer la situation, il faut s’appuyer sur la règle des 3R : réutiliser, recycler et réduire. Et, c’est ce dernier point qui reste à améliorer grandement ! En 2015, une directive européenne sur l’économie circulaire a été rejetée et reportée à une date ultérieure…

Alors, une brosse à dents en bambou avec des poils en nylon-4, ce n’est pas encore parfait, mais c’est déjà un pas vers une importante réduction du plastique !

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter nos sources :